Contact | Actualités | Agenda | Espace privatif
 
 
 

Maîtres associés à la formation

A l’origine des MAF : les maîtres-accompagnateurs

La formation n’est l’exclusive ni des théoriciens, ni des praticiens. La formation est un processus qui repose, entre autres, sur une articulation permanente entre théorie et pratique. Cette articulation doit être favorisée par des enseignants qui jouent le rôle de « passeurs » entre théorie et pratique et amènent les entrants dans le métier à pratiquer la posture du praticien réflexif. C’est précisément dans cet esprit qu’a été repéré et formé sur la région, depuis plus de dix ans, un réseau de maîtres-accompagnateurs investi d’une mission d’accueil et d’accompagnement des étudiants de première année. Mais depuis quelques années, ce projet institutionnel a été progressivement interrogé par une nouvelle conception de l’entrée dans le métier de professeur des écoles. 

Les maîtres associés à la formation

L’idée que des personnes-ressources puissent exercer des missions de formation et d’accompagnement a gagné du terrain dans l’Enseignement Catholique. Elle a aussi été actée dans divers textes officiels qui accordent une place inédite aux « maîtres formateurs » dans la mise en œuvre du continuum de formation initiale. Cette place est, dans son principe, réaffirmée dans la réflexion actuelle sur la formation. Aujourd’hui les activités possibles du Maître Associé à la Formation (MAF) peuvent dépasser le premier cadre d’accompagnement historiquement confié aux maîtres-accompagnateurs. Le MAF peut assurer des visites en classe, des séquences de formation initiale ou continue, l’animation d’ateliers d’analyse de pratique, du tutorat et du conseil. Il participe aux activités de recherche de l’Institut.

 

PDF - 706.5 ko
Texte "enseignants ressources"

 

   

 
bas